Dernière parution : Alerte info Covid-19 remboursement des échangeurs de chaleur et d’humidité
Les dents

Les dents

Avant le traitement:

Un bilan dentaire est systématique (radiographie = panoramique dentaire et examen clinique) à la recherche de foyers infectieux.

Parmi les actions à entreprendre: détartrage, soins conservateurs (caries …) voire extractions sur des dents en mauvais état. Ces extractions peuvent être réalisées au fauteuil, sous anesthésie locale, ou si elles sont nombreuses, sous anesthésie générale, en même temps que d’autres gestes de mise en condition avant le traitement : gastrostomie, dispositif veineux implantable …

Il est nécessaire de débuter le traitement avec une denture en bon état.

En effet les soins dentaires ne pourront être que difficilement réalisés pendant le traitement du cancer.

Si une radiothérapie est indiquée, elle va entrainer une diminution de la capacité de la mandibule et des maxillaires à résister à l’infection. En cas d’extractions dentaires après le traitement on s’expose à une ostéoradionécrose qui est une destruction progressive de l’os à partir de la zone d’extraction. Son traitement est particulièrement long et difficile.

Après le traitement:

Si le patient est irradié, les champs d’irradiation concernent souvent les glandes salivaires. La salive produite est moins abondante et épaisse. Elle n’a plus la propriété de « nettoyage » de la denture; les bactéries cariogènes ( qui sont responsables des caries) se multiplient, et petit à petit dégradent la denture.

Pour éviter ce phénomène, il faut renforcer l’émail des dents par du fluor. Le principe est l’application de gel ou de dentifrice fluoré au moyen de gouttières dentaires, 1 fois / jour, tous les jours, 5 minutes, A VIE !

Si certains ne tolèrent pas les gouttières on peut appliquer des vernis fluorés dont la durée d’action est de quelques semaines.

Enfin le brossage des dents est impératif à l’aide de brosses à dents très souples.

Quelques mois après la fin de la radiothérapie la réalisation de prothèses dentaires amovibles est possible.

Le restant à payer pour les malades est parfois élevé et ne permet pas leur réalisation. Des aides sont possibles auprès de la Ligue contre le cancer ou de l’Action Sanitaire et Sociale de l’Assurance Maladie.