Dernière parution : Alerte info Covid-19 remboursement des échangeurs de chaleur et d’humidité
L’endoscopie ou laryngoscopie en suspension

L’endoscopie ou laryngoscopie en suspension

Il s’agit d’un examen sous anesthésie générale réalisée lors

  • du bilan initial pour évaluer l’extension de la maladie et effectuer des prélèvements (biopsies) pour avoir un diagnostic de certitude
  • en cours de traitement pour évaluer par exemple la réponse à une série de cures de chimiothérapie, dite d’induction ( il permet dans les cancers avancés du larynx , si la réponse est jugée satisfaisante, de proposer une radiothérapie plutôt qu’une laryngectomie totale: c’est le concept de préservation d’organe)
  • quelques semaines après la fin du traitement pour juger de la qualité de la réponse au traitement: réponse complète ou partielle

Il peut être réalisé isolément ou en associations avec d’autres actes chirurgicaux

  • lors du bilan initial: remise en état dentaire avec notamment les extractions de dents en très mauvais état qui ne pourraient pas avoir de traitement conservateur, pose d’un dispositif veineux implantable , gastrostomie
  • après le traitement: retrait de la gastrostomie

Lors de ce geste chirurgical, le patient est sur le dos. Le chirurgien placé à sa tête introduit, par la bouche, un laryngoscope: c’est un espèce d’entonnoir métallique qui va lui permettre d’observer le larynx sous microscope ou à l’aide d’optique rigide.

La durée d’hospitalisation est brève et peut être réalisée en ambulatoire sous certaines conditions.