Dernière parution : Alerte info Covid-19 remboursement des échangeurs de chaleur et d’humidité
La gastrostomie

La gastrostomie

Les cancers des voies aérodigestives concernent des malades initialement dénutris dans 40% des cas.

Par ailleurs la prise en charge médicale va diminuer temporairement les capacités d’alimentation:

  • s’il existe un mauvais état de la denture, des extractions dentaires sont parfois nécessaires pour éviter le risque de radionécrose de la mandibule si une radiothérapie est indiquée. On diminue d’autant la capacité de mastication et donc à s’alimenter correctement
  • la chirurgie qui concerne le carrefour aérodigestif va rendre celui-ci inopérant en post-opératoire
  • la radiothérapie est source de « mucite », inflammation de la muqueuse de la cavité buccale et des voies digestives, ce qui rend la déglutition douloureuse,
  • la chimiothérapie peut induire des nausées et des vomissements

La dénutrition est source de complications : infections, défaut de cicatrisation et impose parfois l’interruption temporaire de la radiothérapie.

La NUTRITION est un ELEMENT ESSENTIEL du traitement

Si le risque de dénutrition est considéré comme important, différents moyens peuvent être mis en oeuvre pour la prévenir.

Il s’agit de prise de compléments nutritionnels ou l’alimentation par une sonde.

La sonde naso-gastrique ( sonde qui est placée dans l’estomac en passant par le nez) est une possibilité mais réservée à des durées courtes.

Sinon on propose la GASTROSTOMIE, où la sonde est directement placée dans l’estomac au travers de la paroi abdominale.

Différentes techniques sont possibles. La plus fréquente est la gastrostomie percutanée sous contrôle endoscopique et sous anesthésie générale.

type de sonde ou bouton existant

Bouton Mic Key

Bouton Mic Key

Sonde

Sonde


Aprés la pose, un jeûne de 12 heures est recommandé, puis un test d’étanchéité est réalisée en administrant de l’eau, enfin des nutriments sont progressivement introduits. On appelle cela la NUTRITION ENTERALE.

Elle peut être réalisée à domicile et mise en oeuvre par un infirmier diplômé d’état.

La livraison des nutriments et du matériel nécessaire (potence, pompe, tubulure, …) est assurée par un prestataire de service qui vous aura été désigné par l’équipe médicale de l’hôpital.

La nutrition entérale est parfois débutée avant le traitement pour rénutrir des patients particulièrement amaigris.

Elle n’interdit pas l’alimentation par voie orale si elle est possible.

Dans certains cas l’administration de nutriments peut se faire par voie intraveineuse lorsque la voie entérale n’est pas possible ou pas suffisante.

Elle est poursuivie pendant toute la durée et après le traitement jusqu’à ce que la reprise de l’alimentation orale exclusive permette le maintien de son poids pendant au moins 15 jours.

Pour les sondes elle a lieu sous anesthésie générale (idéalement pendant l’endoscopie d’évaluation aprés le traitement). Pour les boutons, ils peuvent être retirés à la consultation