Dernière parution : Nouveau inserteur pour l’implant phonatoire Provox
ASTUCES CULINAIRES POUR LA REPRISE DE LA DÉGLUTITION APRÈS CHIRURGIE PARTIELLE DU LARYNX

ASTUCES CULINAIRES POUR LA REPRISE DE LA DÉGLUTITION APRÈS CHIRURGIE PARTIELLE DU LARYNX

Après son ablation partielle du larynx, mon mari a passé 5 semaines en centre post opératoire .

Son retour un peu prématuré à la maison a été motivé par un état dépressif évident et un profond dégoût pour la nourriture. Il s’avérait donc que lui redonner l’envie de manger était primordial.

Il ne buvait toujours pas et au point de vue déglutition, en était resté à la purée très fluide de pommes de terre et un essai de pâtes coupées en petits morceaux, pas assez petits, puisque cela s’était terminé par l’abandon pur et simple de l’essai .

Les premiers jours, j’ai eu principalement en tête : « il faut que ça passe aisément, que rien n’accroche, ne blesse, ne provoque la redoutable fausse route. Et que ça ait du goût »

Alors bien sûr, mes nouveaux meilleurs amis ont été la girafe, le mixeur, le robot, le couteau bien affuté pour couper menu, sans oublier une solide fourchette pour écraser, sans oublier les épices.

Voici, si cela peut vous aider, quelques idées de repas complets que Claude a appréciés malgré un appétit très capricieux.

1.-Rondelle épaisse de betterave mixée, surmontée d’une couche d’avocat mixé également, sel, poivre, jus de citron.

-Pomme de terre et tranche de jambon cuit mixés ensemble, noix de muscade, sel, piment d’Espelette.

-Pruneaux cuits mixés.

………………………………….

2.-Coeur d’artichaut cuit puis écrasé finement, sauce vinaigrette, sur un lit de tapenade noire.

-Patate douce cuite puis mixée et son Petit soufflé de thon (thon en boîte mixé+ 1 œuf+ crème, poivre, curcuma.)

-Banane écrasée à la fourchette, couverte de Danette au chocolat ou de crème chocolat maison.

…………………………………..

3.-Tranche de pain de mie sans croûte et non toasté, couverte de tarama et décorée de tapenade verte. Présenter cela en petits morceaux coupés bien nettement au couteau ou à l’emporte-pièce.
-Pâtes coquillettes coupées en 2 au couteau , beurre et parmesan au centre de l’assiette. (pas de gruyère râpé pour éviter les filaments). Noix de Saint-Jacques juste poêlées et coupées en rondelles fines, disposées autour des pâtes.

-Compote de poire fraîche et coulée de chocolat fondu.

Un petit complément important :

A chaque repas et pendant presque un an , Claude a beaucoup apprécié un verre de jus de fruit gélifié grâce à l’agar-agar. Avec 1 litre de jus de pomme, de mangue ou de raisin, je préparais 4 bons verres de « boisson », à l’aide de 2 sachets d’agar-agar. Cela a complété, les premiers mois, l’apport par sonde gastrique. Certes, là, les vitamines n’étaient plus au rendez-vous car il faut faire chauffer le jus de fruit jusqu’à l’ébullition avant d’ajouter l’agar- agar ! Mais mon époux avalait ça avec délice !

A laisser refroidir puis à placer quelques heures au réfrigérateur avant dégustation. A conserver au frais.